AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE STAFF VOUS ANNONCE QUE NOUS FERMONS AMAZING DAY. NOUS AVONS PASSÉ DE BONS MOMENTS ENSEMBLE, MAIS LE FAIT EST QUE NOUS NE SOMMES PAS BEAUCOUP SI ON COMPTE TOUS LES AUTRES COMPTES DU STAFF.

Partagez | 
 

 Behind Close doors ( Pharrell )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Behind Close doors ( Pharrell )    Jeu 11 Mai - 15:04


Pharrell & Logan

Behind close doors


JC’était le soir, j’avais besoin de le voir, lui c’était Pharrell. Il était une des premières personnes que j’ai rencontrées quand je me suis installée dans cette ville, sans lui je serai sûrement morte de froid sous la pluie en essayant de voir ce qui n’allait pas sur cette foutue voiture qui avait le volant du mauvais côté. Il avait été tout de suite très sympathique avec moi, il m’avait aidé sans rien me demander en retour et il m’avait tout de suite accueilli dans son bar et m’offrit un verre dans la même soirée. Pourtant, il n’avait rien essayé avec moi, il avait juste été une personne qui voulait en aider une autre, pourtant pour le remercier, je lui promis qu’une fois mon appartement meublé et les courses faites, je l’inviterais à dîner.  J’avais tenu ma promesse et moins d’une semaine après avoir emménagé, je lui proposais de venir manger à la maison, bon n’étant pas une super cuisinière la soirée finis par une pizza commandée et des bières, après avoir brûlé le plat initial. On a passé notre soirée à rigoler et cela me faisait du bien, cela faisait si longtemps que cela n’était pas arrivé, aussi bien le fait d’inviter quelqu’un venir manger à la maison, surtout un homme et surtout rigoler autant. Il soulignait  la personne que j’étais avant l’Irak.

Depuis ce soir-là, nous passions beaucoup de temps ensemble, des soirées à rire à s’en faire mal aux abdos, dans son bar à faire des paris pour voir qui allait gagner au billard, ou tout simplement à essayer de refaire le monde comme des enfants. Il était là pour moi, quand je sentais une rechute, quand je n’allais pas bien. En si peu de temps, il était devenu un pilier pour moi. J’avais passé la journée à faire des papiers et rechercher un emploi, je ne comptais pas rester toute ma vie avec ma pension que l’État américain me donnait pour prétendu aller mieux. J’avais besoin de recommencer ma vie, redevenir une personne normale, avec un boulot normal ce qui n’était pas gagné, mais il le fallait si je ne voulais pas descendre encore plus bas que je l’étais déjà, enfin si c’est possible d’aller encore plus bas.  La journée passa très vite, la soirée était déjà plus qu’avancée quand je sentais mon portable vibrer. J’avais reçu un message de la personne qui me fournissait mes médicaments, pourtant ce soir je décidais de ne pas aller le rejoindre, il m’en restait encore un peu et je lui répondis que je le recontacterais quand j’en aurai plus.  À peine avais-je fini d’envoyer les textos que j’en pris un, cela m’aidait, je me sentais calme, mais je n’avais pas envie de rester à la maison. Je profitais de ce moment de calme dans mon esprit pour aller enfiler un jean et un haut pour sortir. Je pris donc mon sac et partis en direction du bar.

Il venait de fermer, quand j’arrivais devant le bar, pourtant on me laissait rentrer, le videur me connaissait. Je me faufilais donc dans le bar vide et je vis le grand blond derrière le bar, il était dos à moi derrière le comptoir, je m’appuyai sur le comptoir, avant de prendre la parole en souriant « Il reste une bière pour moi ou le bar et fermé ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Behind Close doors ( Pharrell )    Jeu 11 Mai - 23:38


       
ft. Logan & Pharrell

       
Behind close doors

       
       

       

       Gérant d'un bar, c'est pas le métier de mes rêves, mais c'est quand même pas mal après toutes mes péripéties. Depuis ma retraire bien anticipé, j'essaie d'avoir une nouvelle philosophie de vie, je me force à aller bien, à aller de l'avant et à avoir des pensées positives. Je sais très bien qu'en temps normal la vie n'est pas longue, c'est vrai elle peut s'arrêter à tout moment et pour tout le monde, mais disons que lorsque nous sommes en bonne santé, ces choses-là on y pense beaucoup moins voir pas du tout, mais lorsque nous nous savons plus ou moins condamné comme moi, les choses sont différentes. Je n'y pense pas, je passe au dessus de tout ça et tant pis pour le reste, j'essaie de profiter autant que possible de la vie et de bonnes choses. Si niveau professionnel ça semble aller plus ou moins, niveau vie privée en revanche c'est une catastrophe puisqu'à mon âge je suis toujours célibataire, j'ai jamais été marié et j'ai toujours pas d'enfant pour le plus grand malheur de mes parents, mais surtout ma mère. J'ai peur de faire confiance et puis je dois être honnête j'ai aussi peur de mourir et j'ai pas envie de faire souffrir une femme et éventuellement des enfants avec si je venais à perdre la vie à cause de ce que j'ai depuis mon retour du front …

       Comme tous les jours maintenant j'ai le même quotidien, je me lève tôt pour me rendre dans mon bar et faire une journée complète jusqu'au soir. Par moment je suis tout seul à faire tournée la maison, par moment il m'arrive d'avoir quelques employés. J'essaie d'être quelqu'un de bien, j'essaie de donner du boulot à des personnes réellement en galère le temps de se refaire, jusque là ça marche plutôt bien. Aujourd'hui je termine ma journée plus tard que prévu, mais c'est pas grave au moins j'ai l'esprit occupé et c'est pas plus mal. J'attends qu'il n'y est plus personne dans le bar pour pouvoir commencer le nettoyage. C'est pas forcément la partie que je préfère le plus … mais quand il faut, et bien il faut tout simplement. « Il reste une bière pour moi ou le bar et fermé ? » Je suis dos au comptoir, en réalité j'ai pas besoin de me tourner pour savoir de qui il s'agit puisque je pourrais reconnaître sa voix entre mille autres. Un sourire s'affiche alors sur mon visage puis je me retourne enfin, déposant mon torchon sur mon épaule. « Pour les jolies demoiselles je fais toujours un effort. » Je sors alors une bière, que j'ouvre et que je dépose sous ses yeux. « Aussitôt dit, aussitôt fait. »

       
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
       
Revenir en haut Aller en bas
 
Behind Close doors ( Pharrell )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING DAY™ :: 
BESOIN D'UNE PAUSE
 :: + archives du forum :: + anciens RPs
-
Sauter vers: