AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
LE STAFF VOUS ANNONCE QUE NOUS FERMONS AMAZING DAY. NOUS AVONS PASSÉ DE BONS MOMENTS ENSEMBLE, MAIS LE FAIT EST QUE NOUS NE SOMMES PAS BEAUCOUP SI ON COMPTE TOUS LES AUTRES COMPTES DU STAFF.

Partagez | 
 

 Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I'M SUPERGIRL. - ADMIN.
+ présent depuis le : 27/06/2017
+ paroles entendues : 80
+ pourboires : 139
MessageSujet: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   Jeu 29 Juin - 22:22

Ma vie à changer depuis quelque mois, j'ai en effet, perdu mon mari l'homme de ma vie mon âme sœur et surtout mon meilleur ami, il me manque chaque jour que dieux fait sur cette terre. Je me sens seule et parfois, je me surprends à lui parler alors qu'il n'est plus là, je dois apprendre à vivre sans lui il y a des jours où c'est plus facile que d'autre. Récemment, les membres de son groupe mon appelée pour prendre de mes nouvelles, j'ai longtemps été leurs manager, on étaient tous très proches comme une famille et je les ai abandonné du jour au lendemain à cause de la peine que je ressentez, ils ne m'en tiennent pas rigueur et ils comprennent très bien, ils vont donner un concert hommage pour Julien et ils veulent que je sois présente sur Paris et si je m'arrive pas à me déplacer, ils m'ont dit qu'ils feraient le concert ici. C'est un groupe très populaire donc, ils peuvent jouer ou ils veulent et ils sont très têtus comme moi donc, je vais surement les voir débarquer dans les prochains jours. J'aime l'idée qu'ils pensent encore à Julien et à moi.

Ma vie à changer depuis quelque mois, en effet, j'ai rencontré un homme qui change la donne. Je ne penser pas retomber dans les bras d'un homme aussi vite que ça mais , il ce passe quelque chose que je ne sais pas expliquer comme une attraction entre nous et quand je suis avec lui je me sens bien et en sécurité. Je ne sais toujours pas où va me mener cette relation, mais tout ce que je sais, c'est que j'adore être avec lui, j'aime nos conservations, nos moments de doute, nos parties de rigolade, mais, surtout nos parties de jambes en l'air. J'ai peur de cette relation parce que, j'ai l'impression de trop vite m'attacher à lui et je ne sais pas si c'est le genre de relation que nous avons. Conrad change la donne et me fait oublier le temps d'un instant que je suis veuve, j'aime vraiment le voir et je ne veux pas que cela s'arrête.
Aujourd'hui, je bosse sur une campagne très importante pour l'agence, je suis tellement prise par mon travail que je zappe la pause déjeuné. 

Je travaille donc des heures sans arrêter en fin de journée, je montre le résultat en réunion et tout le monde aime, j'ai eu un sourire de soulagement, je serais donc sur cette campagne à Paris, j'étais la meilleure et je vois que je n'ai pas perdu mon talent. La réunion, ce fini vers 21 heures et je n'ai toujours pas mangé, j'ai envie de fêter ma victoire, je pense que je vais appeler mon frère pour que l'on sorte ce soir, je ne bosse pas demain. Je n'ai pas vu Conrad depuis plus qu'une semaine et il commence à me manquer.Je prend donc le chemin d'un bar j'ai toujours mon atèle à la cheville celle que j'ai depuis ma rencontre avec Conrad elle ne veux pas guérir .

_________________

Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui... 

ps: i love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ présent depuis le : 27/06/2017
+ paroles entendues : 127
+ pourboires : 110
MessageSujet: Re: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   Ven 30 Juin - 17:46

Ma journée est longue et extrêmement ennuyeuse. Je suis un brillant avocat qui a ouvert sa propre boite. J’ai récupéré pas mal de bons avocats, j’en suis assez fier, je dois bien le concevoir. Pourtant, j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose. Je ne sais pas encore ce que c’est, cela me perturbe atrocement. Je passe des heures à travailler sur un dossier très important pour ma boite. Je suis devant mon MacBook Pro, j’ai ôté ma veste de costume, j’ai retroussé mes manches et j’ai aussi ôter ma cravate. Je suis avec ma petite bouteille d’eau et je bois de temps en temps. Mes employés sont eux aussi dans leur bureau respectif, nous travaillons tous dans un grand silence. Quand arrive l’heure de déjeuner je n’ai pas envie de sortir. Le temps est sinistre. J’ai une immense baie vitrée, mais je suis de dos quand je travaille à mon bureau. Je ne profite pas autant que je le voudrais de la vue, mais ce n’est pas grave. Je continue de travailler en silence, j’aime quand il n’y a pas un bruit. Le son m’exaspère, j’ai toujours préféré le silence au reste. Comme je ne sors pas déjeuner, une de mes assistante me demande si je désire commander quelque chose, mais je n’ai pas faim. « Non merci. » Je prononce simplement, sans même prendre le temps de la regarder. Elle me fixe toujours avec un air étrange, je n’aime pas cela. Je ne suis pas quelqu’un de patient, j’aime travailler, cela occupe mon esprit, je ne pense à rien d’autre. Quand il arrive les coups de quatorze heures, je sais que je dois recevoir un client. Je me demande si je dois enfiler de nouveau ma veste quand mon assistante pénètre de nouveau dans mon bureau. Je lui lance un regard glacial et elle me dit que mon client ne va pas pouvoir venir, soucis de voiture ou je ne sais quoi. Cela a le don de m’énerver, je n’aime pas que l’on me fasse perdre mon temps. Je lui dis qu’elle peut s’en aller quand je me lève de ma chaise pour regarder la vue. Je reste ainsi un moment, les bras croisés. Je sais soudainement ce qui ne va pas. Je n’ai pas vu Erin depuis un moment, elle ne m’a ni appelé, ni laisser de message. J’étais sans doute un coup d’un soir. Cette idée me déprime. J’ai envie de la revoir. Cela fait longtemps que je n’ai pas ressenti cela. Si je me souviens bien cela date de Paris, quand j’ai rencontré la fameuse épouse d’un homme très puissant. J’étais jeune, elle beaucoup moins. Elle m’a tout appris du sexe. Je ne sais pas si j’ai été amoureux, mais j’avais besoin de la voir, comme pour Erin. Cela me chamboule. Qu’a-t-elle qui m’attire ainsi ? De cette façon ? Elle semble aussi briser que moi dans le fond. Mais je sais que ce n’est pas pour cela. Il y a quelque chose chez elle qui me plait irrémédiablement. Je me dis que je devrais la revoir, mais si elle n’en a pas envie … je pousse un long soupire, j’admire la vue, j’ai vraiment bien choisi l’endroit pour monter ma boite. « Monsieur Adams ? » Je me retourne, mon assistante est de nouveau présente. « Vous n’avez pas envie de manger un petit quelque chose ? Je peux ... » Je la coupe net en lui disant : « Je ne veux rien, vraiment. Mais merci. » Je me retourne de nouveau, j’admire la vue quand je me dis que je devrais de nouveau travailler … les heures passent quand la nuit tombe. J’ai passé la journée à travailler encore et encore. Il faut que je sois bon puisqu’il existe déjà une boite d’avocats ici. Quand je vois qu’il est assez tard je décide d’appeler un de mes contacts dont je terrais le nom. Je lui demande de localiser Erin, il ne prend que quelques minutes et je décide donc de la rejoindre. Je veux savoir ce qu’il en est, même si je sais que je pourrais prendre une énorme claque. Peut-être qu’elle ne veut tout simplement pas me revoir. Cela m’ennuierait, mais je ne peux pas l’obliger. Je demande à mon chauffeur d’être en bas dans cinq minutes, j’enfile ma veste de costume, mon manteau, je ne prends pas la peine de remettre ma cravate. Lorsque j’arrive devant l’endroit, le Cloud 23, je me demande si cela est une bonne idée. Je reste un moment assis sans bouger, puis je décide de pousser la porte. J’aperçois Erin au loin, je prends une grande respiration et je la rejoins. « Mademoiselle Cohen-Delacroix. » Je fais signe au serveur de venir. « Une Bombay Sapphire. » Je ne prends pas le temps de le remercier, je pose mon regard sur Erin. Elle est toujours aussi belle, encore plus même. « Comment se porte votre cheville ? » Sans jeter un coup d'œil au serveur j’attrape mon verre et je bois une gorgée. Il faut que je mange, mais je ne sais pas si elle voudrait aller dîner avec moi. De plus, je ne dîne jamais avec les femmes, cela pourrait sous entendre qu’il s’agit d’un rendez-vous galant. « Vous ne m’avez pas appelé. » Je lui signale, sans pouvoir ôter mon regard de son magnifique minois.

_________________
BECAUSE YOUR MINE.
Tout ce qui est à moi est à toi. Je te donne ma main, mon coeur, et mon amour aujourd’hui, et aussi longtemps que nous vivrons. - ERIN COHEN-DELACROIX~ byendlesslove.


Dernière édition par Conrad Daniel Adams le Ven 30 Juin - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amazing-day.forumactif.com
avatar
I'M SUPERGIRL. - ADMIN.
+ présent depuis le : 27/06/2017
+ paroles entendues : 80
+ pourboires : 139
MessageSujet: Re: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   Ven 30 Juin - 22:12

Ce soir, je décompresse du boulot, ce soir, j'oublie les problèmes avec mon frère, ce soir, j'oublie Julien, ce soir, j'oublie le groupe de rock et ce soir, j'oublie le merveilleux monsieur Adams, a non, je ne veux pas l'oublier lui. Cet homme m’obsède je pense à lui souvent, même plus chaque seconde de ma vie, je pense à lui et à ce que je pourrais faire avec lui de sexuel ou de non-sexuel je me surprend à penser à lui alors, que je devrais être concentré sur mon travail et non sur l'homme très sexy du parc. J'ai envie de le voir et de passer du temps avec lui, mais, je ne peux pas, j'ai trop de boulot, je n'ai pas le temps pour cette amourette ou cette histoire, je ne sais pas trop ce que l'on est l'un pour l'autre. Je n'ai plus de nouvelles de sa part, je pense donc qu'il n'est pas intéressé par quelque chose avec moi une partie de jambes en l'air ou plus. Il ne veut plus de moi dans sa vie, je n'étais d'un coup d'un soir fin plusieurs fois et l'histoire ce fini comme ça. Je suis trop cassée sentimentalement parlant pour qu'une autre personne veuille de moi, j'ai déjà eu de la chance avec mon mari, je n'aurais pas la chance de trouver une autre personne qui me supporte avec toute mes incertitude et mon manque de socialisation. J'aime beaucoup Conrad et je ne veux pas le perdre, je suis complètement perdu quand je pense à lui. 

Je sirote un verre de rosée tranquillement et je sors mon portable pour envoyer un message à Chris. Chris, c'est mon grand frère quand nous étions jeunes, nous étions très fusionnel même en grandissant et un jour mon mari et mort et au lieu d'aller pleurer dans ses bras, j'ai préférée rester dans mon coin pour faire mon deuil toute seule il a appris la nouvelle à la télé et depuis il m'en veux et moi, je ne fais rien pour arranger les choses. Nous sommes, tous les deux, très têtues et celui qui va faire le premier pas auras perdu. Ce soir, j'ai envie d'arranger les choses quand j'entends sa voix, je souris comme une enfant. Il me salue très simplement, je fais de mêmes ::Monsieur Adams:: je bois de nouveau une gorgée. Ma cheville pourquoi il me parle de ça, je la regarde et je fais une triste mine ::Ce n'est pas fameux, je force trop dessus et elle a du mal à guérir :: faut dire que j'enlève souvent l'atèle et que je me permets une paire de talons de temps en temps ce que je ne dois absolument pas faire. J'ai un énorme sourire qui se dessine sur mon visage et je lui dis ::Vous non plus::, j'ai voulue l'appeler un million de fois, mais , je n'ai pas eu le temps toujours au boulot pour avancer sur mes projets, je n'ai donc pas eu le temps de "flirter" avec lui.

_________________

Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui... 

ps: i love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ présent depuis le : 27/06/2017
+ paroles entendues : 127
+ pourboires : 110
MessageSujet: Re: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   Sam 1 Juil - 0:01

Je me demande ce qu’il m’a prit. J’ai fait localiser Erin pour savoir où elle se trouvait. Autant dire que je suis une sorte de psychopathe. Je n’aurai jamais dû agir ainsi, mais je désirais tellement la voir, que je ne me suis même pas posé la question. Maintenant, je regrette. Enfin, non. Je ne regrette rien. Je voulais la voir, je voulais la sentir, la toucher. Humer son odeur, caresser sa peau si douce. Merde qu’est-ce qu’il m’arrive ? Je n’ai jamais autant voulu voir qui que ce soit. Je ne sais pas pourquoi elle m’attire ainsi. Je suis comme le papillon happé par la lumière, je vais me brûler les ailes. Je ne sais même pas si elle est mariée et qu’elle a désiré tromper son époux. Si elle a des enfants. Si elle est allergique au chat puisque j’ai recueilli un bébé chaton. Il est roux, il a beaucoup de poils et il me rejoint dans mon immense lit la nuit. Peut-être qu’elle est mourante et qu’elle a voulu s’envoyer en l’air. Je ne sais rien d’elle. J’aurai sans doute dû demander à mon détective privé d’avoir davantage d’informations sur sa personne. Je me sens bête, mais je ne le laisse pas paraître. J’avale une gorgée. Je me dis qu’il faut vraiment que je mange quelque chose. Je ne devrais pas boire alors que je n’ai rien dans le ventre. Certes, j’ai un chauffeur, mais je ne veux pas être bourré, je ne supporte pas les ivrognes. Sans doute parce que mon géniteur en était un. Sur la fin, je crois que je lui ai pardonné, mais je ne suis pas certain. C’est très compliqué dans mon esprit. Je ne devrai pas penser ainsi, ni même à cela, après tout je suis ici pour savoir si elle veut que l’on continue à se voir ou non. Bien sûr, ce n’est pas seulement sexuel. En réalité, j’ai l’impression d’être attiré par elle comme un aimant. Quand je plonge mon regard gris dans le sien, je me sens étrangement apaiser. Elle a un pouvoir sur moi ainsi qu’une attraction, cela n’en fait aucun doute. Elle a l'ascendant sur moi sans même le savoir. Cela me perturbe énormément. J’aimerai pouvoir lui masser la cheville, lui mettre un plaide sur le corps pour qu’elle ne puisse pas avoir froid. J’aimerai la porter pour la mettre sur le lit et la baiser. Oui, j’ai envie d’elle. Je le sens très nettement d’ailleurs puisque lorsque je l’ai aperçu mon sexe a immédiatement durci. J’aime être en elle. La sensation est vraiment agréable. J’aime aussi sentir ses cheveux. Je suis accrocs à Erin. Cela est très déroutant. Elle m’a charmé à la première seconde et à présent je suis à elle entièrement. Jamais personne ne m’a autant bouleversé, mais je ne peux pas le lui dire. Je ne suis pas quelqu’un de bien. J’ai de lourds bagages et je ne veux pas la rendre malheureuse. Puis sincèrement je n’ai jamais été le petit ami de qui que ce soit. Je ne sais pas comment les « romantiques » fonctionnent. Je n’offre pas des fleurs et du chocolat. Y arriverai-je pour elle ? Je n’en suis pas sûr. Je ne veux pas qu’elle perdre son temps avec moi, mais je suis égoïste : je la veux. Je voudrais lui dire que je ne suis pas un homme pour elle, qu’il faut qu’elle m’oublie, mais je n’y arrive pas. Je ne veux pas tout simplement. C’est sans doute parce qu’au fond j’y crois. Je crois que je pourrais être une autre personne pour elle. Je crois que je pourrais essayer de la combler. Seulement j’ai un soucis : ma noirceur. Je suis brisé, littéralement, puis il y a un gros soucis, je ne supporte pas que l’on me touche. Une fois elle s’est agrippée à ma nuque. Ce n’était pas si désagréable. Puis, elle a passé sa main sur mon bras. Là aussi ça c’est plutôt bien passé. Peut-être guérira-t-elle mes plaies ? Qui sait. Quand elle prononce mon nom de famille un sourire nait sur mon visage. J’aime la façon dont elle le prononce. J’avale une nouvelle gorgée et je l’écoute. Sa cheville a du mal à guérir, je n’aime pas ça. Je voudrais la gronder, mais je n’y arrive pas, je reste planter là comme un idiot, puisque je suis happé par l’abysse de ses prunelles bleutées. Elle doit sans doute mettre des talons, elle me ménage pas sa cheville. D’habitude je me serais mis en rogne, mais quand je la regarde ainsi je ne peux pas. Je veux tout simplement lui sourire. Cela ne me ressemble pas où alors je deviens l’homme que je suis réellement lorsque je suis en sa compagnie. Quand je lui dis qu’elle ne m’a pas appelé, elle me rétorque que moi non plus. Elle n’a pas tord. Le soucis ? Mon excuse ? Je n’ai jamais fait cela. Les femmes me recontactent toujours. Quelques minutes après mon départ. Je pince les lèvres avant de lui offrir un sourire avant de lui répondre : « Je suis désolé, je suis habitué à ce qu’on me rappelle toujours. » Je n’ai qu’une envie : toucher de nouveau sa peau si douce. Je saute sur l’occasion quand je vois qu’une mèche folle se promène sur son visage. Au contact de sa peau je ressens une alchimie qui me fait peur. Je n’ai jamais été empli d’autant de sentiments d’un seul coup.

_________________
BECAUSE YOUR MINE.
Tout ce qui est à moi est à toi. Je te donne ma main, mon coeur, et mon amour aujourd’hui, et aussi longtemps que nous vivrons. - ERIN COHEN-DELACROIX~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amazing-day.forumactif.com
avatar
I'M SUPERGIRL. - ADMIN.
+ présent depuis le : 27/06/2017
+ paroles entendues : 80
+ pourboires : 139
MessageSujet: Re: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   Lun 3 Juil - 15:52

Je viens souvent le vendredi soir dans ce bar avec mes collègue , on sort tous ensemble pour fêter nos contrat , nos bons moments , nos peines, c'est surtout un prétexte pour ce retrouver tous ensemble et boire un verre sur le compte du chef. On est une très bonne équipe dynamique et très souder, on est toujours là les uns pour les autres, c'est notre plus grande force, je pense. Je ne suis pas une personne très sociable pourtant, je me suis attaché à certaines personnes dans la boite comme Mia la réceptionniste et surtout mon patron Jimmy, il es à l'écoute de son personnel et très attentif, je pense que le courante passe bien entre nous vu que nous avons le même âge, il viens d'être nommé à ce poste, il débute et en quelque sorte, je débute aussi ici même si, j'ai déjà bossé à Paris. Jimmy est top et est futur mari aussi il mon fait beaucoup rire ses deux-là arrivant à me faire croire à l'immensité de l'amour, j'arrive a penser que chaque personne peut trouver une autre personne qui lui correspond. Jimmy et Marck préparent leur mariage est de temps en temps, je les aide pour qu'ils puissent souffler un peu.

Ce soir, je suis donc dans ce bar, mais, sans l'équipe, je suis venu toute seule, j'ai ressenti le besoin de venir prendre un verre et de me détendre ce n'est pas ma grande spécialité en ce moment donc faut en profiter quand je décide de me reposer. Conrad est la dernière personne que je m'attendais à voir ici. À première vue, ce n'est pas le genre d'endroit qu'il doit fréquenter après tout, je ne le connais pas du tout alors qui sais. Je couche avec un homme que je ne connais pas du tout, je ne sais n'y son âge n'y sa profession n'y sont statue marital. Je couche donc avec un parfait inconnu, j'ai envie d'apprendre à le connaitre, j'ai envie de notre relation se développe amicalement et plus si infinité. Conrad et le genre d'homme qui peut avoir toutes les femmes qui veux et je m'en flatter qu'il me veule moi, je ne sais pas si je suis sont exclusivité, mais , bon, je profite simplement du moment présent. Je le dévore des yeux un instant cet homme sexy et rien qu'a moi pour la soirée en tout cas, j'aime que les autres me jalousent. Je réfléchis un instant à ce qu'il me dit et je souris légèrement avant de prendre la parole pour dire : ::il faudra que tu apprennes dans ses cas-là. Je suis loin d'être aussi disponible que je voudrais et je n'ai pas forcément le temps de t'appeler cher Conrad::, je suis parti pour le tutoyer après tout, on couche ensemble alors, je peux bien le tutoyer, je reprends ::D'ailleurs, j'ai beaucoup pensé à toi récemment:: je ne donne peut-être pas de nouvelle, mais, je pense à lui souvent même trop souvent. Il me touche et je me sens bien pourtant, il ne fait rien de bien spécial il y a ce truc magique entre nous. À mon tour, je cherche le contact, je prends sa main dans la mienne et nos doigts s'entrelacent. ::Je suis venue ici pour fêter le fait que j'ai tout déchiré au boulot:: je lui souris et un encore un peu :: Je travaille dans la publicité et aujourd'hui, j'ai remporté un gros dossier et je suis très fier de mes heures de boulot et au fait, tu fais comme quoi boulot beau monsieur Adams ?:: Je me montre très amical avec lui ce soir.

_________________

Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui... 

ps: i love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ présent depuis le : 27/06/2017
+ paroles entendues : 127
+ pourboires : 110
MessageSujet: Re: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   Lun 10 Juil - 23:24

Je n’arrive pas à expliquer ce qu’il y a entre Erin et moi-même. Elle m’attire irrémédiablement, je dois bien le concevoir. Je la trouve belle, encore plus ce soir. Elle a un visage magnifique en forme de cœur, elle a des lèvres pleines, elles me semblent d’ailleurs juteuses, j’ai envie de les lui mordiller, mais je ne le peux pas. Si ce n’était que moi je l’aurais embrasser et nous serions partie pour faire l’amour … qu’est-ce que je dis là ? Je ne fais pas l’amour, je baise. Décidément, elle me rend différent. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai envie de la protéger du reste du monde. Je veux qu’elle soit en permanence dans une bulle de bonheur, mais je ne peux pas le lui offrir. On ne sait jamais ce qui peut arriver, accidents de la vie etc. Pourtant, je n’ai qu’une envie : la choyer. C’est une femme qui mérite d’être heureuse et dès que j’ai croisé son regard j’ai compris qu’elle était brisée. Je dois admettre que je le suis aussi, j’ai eu un passé difficile, je ne pourrais jamais l’effacer. Je suis l’homme que je suis aujourd’hui à cause de cela. C’est comme une marque indélébile. Je voudrais prendre ses mains, je voudrais crier au monde qu’elle est à moi, mais ce n’est pas le cas. Nous avons couché ensemble, nous nous sommes revus chez une amie proche, mais elle ne m’a pas appelé. Je ne suis pas habitué à le faire. D’ailleurs, le fait qu’elle ne l’ait pas fait m’inquiète. & si je n’étais que le coup d’un soir ? Après tout je ne sais pas grand chose, il faut vraiment que mon détective privé me donne davantage de détails sur la belle Erin. Lorsqu’elle me tutoie cela m’interpelle. Je ne suis pas habitué que l’on agisse ainsi avec moi. Seul les personnes qui me sont les plus proches le font, c’est-à-dire une poignée de personne. & encore une poignée est un grand mot. Elle m’annonce qu’elle n’a pas forcément le temps de m’appeler, cela me touche. J’aimerais qu’elle prenne plaisir à m’appeler ou à m’envoyer des messages, mais c’est une femme indépendante. Je n’ai jamais eu ce genre de relations puisque les femmes avec qui j’ai eu des rapports n’étaient pas ainsi. Je me dis qu’elle est sans doute trop « sauvage » pour moi, mais je n’arrive pas à me défaire de son magnifique visage ainsi que de son minois. Lorsqu’elle me dit qu’elle a tout de même penser à moi je ne peux m’empêcher d'esquisser un sourire, mais je ne veux pas le montrer alors je me reprends. J’avale une gorgée de mon verre et je l’écoute. Elle fête sa journée de boulot, elle semble très fière d’elle. J’avoue que cela me plait. D’ailleurs cela me change des femmes que j’ai connu avant elle. « Alors trinquons mademoiselle Cohen-Delacroix. » Elle travaille dans la publicité, son boulot semble captivant. Elle cherche à en connaître davantage sur moi alors je lui réponds : « Je suis avocat. J’ai monté ma boite ici à Manchester. J’ai pas mal d’employés. » Je hausse les épaules et je souris. Je suis modeste, bien que je sois sur de moi, après tout avec mon boulot il le faut. Je ne me suis pas rendu compte qu’elle tenait ma main. Le contact est agréable. D’habitude je l’aurai retiré puisque je n’aime pas que l’on me touche, même les mains. J’ai de nombreuses séquelles et beaucoup de noirceur. Bien sûr je pourrais cesser de travailler et passer le reste de mon existence à profiter de la vie puisque je n’ai aucun soucis d’argents, mais ce n’est pas mon genre. J’aime travailler, j’aime m’occuper, après tout sans celui-ci j’aurais sans doute déjà fait de nombreuses crises d’angoisse. « Je voudrais savoir ... » Je me pince les lèvres et je prends ma respiration. « Vous avez un petit ami ? Un fiancé ? Si c’est le cas je … enfin ... » Je me stoppe net. Qu’est-ce que je lui dis là ? Que je ne la reverrais plus ? Je n’ai pas envie de ne plus la revoir. « On devrait s’installer à une table et discuter ou alors on pourrait aller manger. » Je lui offre un doux sourire. Je ne suis pas le genre à montrer ce que je ressens, je n’ai pas de sentiments, mais on dirait que cette jeune femme a réussi à ouvrir la prison qui enfermait mon cœur.

_________________
BECAUSE YOUR MINE.
Tout ce qui est à moi est à toi. Je te donne ma main, mon coeur, et mon amour aujourd’hui, et aussi longtemps que nous vivrons. - ERIN COHEN-DELACROIX~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amazing-day.forumactif.com
avatar
I'M SUPERGIRL. - ADMIN.
+ présent depuis le : 27/06/2017
+ paroles entendues : 80
+ pourboires : 139
MessageSujet: Re: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   Sam 15 Juil - 23:38

Je me sens bien à cet instant, je voudrais que le monde s'arrête de tourner et que nous restions dans cette bulle pour toujours. Je me sens bien avec lui, je sens que je peux être moi-même, je peux être la fille perdue et brisée, je sens au fond de moi qu'il ne va pas me juger. On se connait depuis peu, mais, il y a quelque chose dans son regard qui me fait comprendre que je peux lui faire confiance et que lui aussi à du vivre quelque chose de terrible entre blesser de la vie, on se reconnait. Je me sens bien avec lui et je sais que je suis en sécurité même si je ne sais rien de sa vie ,sont passer de son présent, je sais juste que je fais partie de sa vie et qu'il la rend meilleure à chaque moment où je le croise.

Ce soir au Cloud 23, ces soirée karaoké et mes oreilles souffrent, j'ai épousée un musicien, je suis donc habitué à du meilleur son que ce que j'entends ce soir. Je ne dis pas que je suis une grande musicienne, mais, je maîtrise la guitare et le chant, j'ai d'ailleurs fait quelle que chœur sur certains albums du groupe, c'est un talent caché personne ne le sais a part notre petite bande. Je suis en train de boire mon verre quand j'entends :: ont dédie ce morceau à notre ancienne manager Erin Cohen-Delacroix :: je manque de m'étouffer ils l'on fait, ils sont venus, je ne sais pas si je suis heureuse où pas, je me fais toute petite sur ma chaise. Je, je vais devoir expliquer cette situation à Conrad, je le regarde un peu gênée et je lui dis :: dans une autre vie, j'ai travaillé un moment avec un groupe pour les aider a démarrer et les voilà. Ne t'inquiète pas, ils ne sont pas envahissants, ils ne vont pas venir nous embêter enfin, je l'espère :: , je ne me suis jamais autant confié à quelqu'un récemment à part à mon psy. Je le regarde de nouveau et je me lève pour choisir une table, je lui tiens toujours la main personne ne peux rater que nous sommes ensemble ce soir, on prend place à une table assez isolée, j'en suis ravie. Je bois de nouveau dans mon verre et je lui dis :: non, je n'ai pas de petits copains et encore moins de fiancées :: je m'arrête net, je vais lui dire pour Julien :: je suis ... je suis:: les mots ont du mal a sortir :: je suis veuve Conrad mon mari est mort il y a deux mois dans un accident de voiture et les gugus qui font leur show là bas sont la pour lui rendre hommage prochainement, j'ai décliner leurs offre pour un concert  à Paris alors , ils sont venu pour que je sois là avec eux. C'est comme ma famille ce groupe, mais, j'ai tout fui après la mort de Julien, c'était son prénom :: je ne sais plus trop où me mettre, j'ai peur qu'il parte en courant après mes révélations, il ne veut peut-être pas se faire une veuve. Je me reprends un peu est, je dis :: et toi alors ? As-tu une jolie blonde qui te fait tourner la tête ? :: j'essaie d'en apprendre un peu plus sur lui. Ils ont finis leur chanson et je reçois un message de Sam le nouveau leader qui me dis que l'on doit se voir, mais , pas ce soir vu que je suis en charmante compagnie, je souris, il m'a donc vu, je ressens l'envie d'aller les voir mais , je ne fais rien , je lui réponds que je suis libre demain , le public les réclame ils remontent sur scène et moi je reprend ma conversation et je lui dis :: ma sœur jumelle est aussi avocat, je viens d'apprendre que j'ai une sœur jumelle et un frère ce n'est pas du délire ? Un avocat, j'aime bien :: je lui souris un peu timidement, mais, ce sourire est très sincère. Je suis complètement perdu ce soir.

_________________

Oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. Le but c’est que les autres voient que tu es avec lui... tu es à lui... 

ps: i love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
+ présent depuis le : 27/06/2017
+ paroles entendues : 127
+ pourboires : 110
MessageSujet: Re: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   Jeu 20 Juil - 18:01

Je déteste les bars, les clubs ou il y a des karaokés, tout ceci ce n’est vraiment pas moi du tout. Le bruit en général m'irrite sérieusement. Je ne me rends jamais à aucun concert, je n’aime ni la foule, ni les gens. Je me demande bien ce que je fous ici, je n’aurai jamais fait cela pour n’importe qui d’autre. Le soucis ? Je ne la connais pas du tout. Je suis ici pour une femme dont je ne connais rien de sa vie, je crois que c’est cela qui m’intrigue le plus. Je me sens démunit, j’aimerais aller ailleurs, je n’aime pas non plus les rires, je ne connais pas tout cela. Je n’ai jamais été heureux et recevoir autant de bonheur en pleine poire, je n’aime tout simplement pas. Je ne serais jamais venu pour mon meilleur ami, ou alors je lui aurais demandé de partir ailleurs. Je prends donc sur moi quand un mec me donne un coup d’épaule. Il s’excuse et me touche, je suis paralysé. Je ressens la douleur m’envahir lentement, je sens les démons revenir en surface, je sens les larmes qui montent, je ne supporte pas que l’on me touche. Je ferme alors les yeux un instant, heureusement Erin est perturbée par quelque chose, je reprends ma respiration, j’ai l’impression que je vais tourner de l'œil. Je déteste que l’on me touche sauf quand il s’agit d’elle, je ne peux pas partir, je veux rester à ses côtés, je veux vivre sans douleur aucune. Elle tient toujours ma main dans la sienne et le temps que nous allions à une table je respire de nouveau. J’espère qu’elle n’a rien remarqué, sinon je devrais m’expliquer et là tout de suite je n’en ai aucune envie. Je n’avais pas entendu qu’on lui dédiait un morceau, je trouve cela étrange. J’attends des explications de sa part, mais je me sens soudainement honteux. Elle ne me demande pas pourquoi je me suis liquéfié devant elle, alors je me contente de boire encore un peu, je meurs toutefois de faim, je ne pense pas qu’ils font à manger ici. Elle m’annonce qu’elle a travaillé avec un groupe durant quelques années. Je trouve cela intriguant et cool, si je puis dire ainsi. Plus jeune je rêvais de monter un groupe, mais je n’avais pas d’amis. Je continue de boire quelques gorgées, il me faut du courage pour rester ici avec tout ce bruit que je ne supporte pas. Elle me dit qu’elle n’a ni de fiancé, ni de petit ami, cela me rassure, elle est totalement libre ! Je peux alors … quoi d’ailleurs ? Je ne suis pas habitué à avoir une « petite amie », en fait, je n’en ai jamais eu. Je crois que je pourrais changer pour elle, pour ses beaux yeux. Quant elle m’annonce qu’elle est veuve je cesse de boire et je pose mon verre sur la table. Elle est veuve depuis deux mois seulement. Je me sens mal. J’ai l’impression que l’on m’a pris sur le fait, que j’ai fais un énorme boulette. Je crois même que je deviens livide. Je ne sais vraiment pas comment réagir. De plus, le groupe de son défunt époux est présent, ils veulent voir Erin. Je me sens de trop, je crois que je devrais partir, mais je n’arrive pas à lâcher sa main. « Je suis désolé. » Je me surprends à le dire. Je sers un peu plus sa main dans la mienne et je lui caresse tendrement, je ne me suis jamais connu ainsi. Il se prénommait Julien, je ne connais pas le nom du groupe, mais je ne suis pas certain qu’elle veuille en parler. J’ai eu un réel coup de foudre pour cette belle brunette, mais je ne serais jamais l’homme de sa vie et je dois avouer que cela me fait étrangement mal. Je préfère ne pas l’embêter alors je lui réponds : « Je n’aime pas les blondes pour tout te dire. » Je la regarde toujours, je n’arrive pas à détacher mon regard du sien. Elle s’est confié à moi alors je suppose que je dois me confier aussi à elle. D’ailleurs apparemment Erin a une sœur jumelle. Qu’est-ce qu’elle ne me cache pas encore ? Enfin, on ne peut pas dire qu’elle me le cache puisqu’elle met tout carte sur table. « Effectivement c’est assez dingue. » Je pousse un long soupire avant de lui déclarer en regardant au fond de mon verre : « Ma mère est décédée lors de son accouchement. Mon géniteur, enfin mon père m’en a toujours voulu. Il me frappait avec ses ceintures, il ne me nourrissait pas et quand j’ai grandi il m’a violé. » Je m’arrête un instant, mes yeux sont remplis de larmes. « Il est décédé. Cancer. » Je me stoppe puis j’ajoute : « Il est devenu un véritable père quand il était malade. Je crois que je lui ai pardonné dans le fond. » Je hausse les épaules avant de planter de nouveau mon regard dans le sien. « On a tous des cassures je suppose. Mais j’ai envie de te revoir. Je ne sais pas si toi tu le désires aussi, mais j’ai besoin de toi, je sais que c’est toi. » Je souris timidement. « Tu es … je crois que je … en fait non je ne crois pas, je le sais. Je n’ai jamais ressenti ce que je ressens pour toi avec n’importe quelle autre femme. Tu me donnes de l’oxygène, tu me donnes envie de faire des plans d’avenir, tu éloignes mes démons, tu es mon tout, tu es le centre de mon existence, crois-moi je le cherchais depuis longtemps. » Je décide de boire une nouvelle gorgée, je n’en reviens pas de lui avoir déballé tout cela. À présent j’ai peur qu’elle prenne la fuite.

_________________
BECAUSE YOUR MINE.
Tout ce qui est à moi est à toi. Je te donne ma main, mon coeur, et mon amour aujourd’hui, et aussi longtemps que nous vivrons. - ERIN COHEN-DELACROIX~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://amazing-day.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23   

Revenir en haut Aller en bas
 
Viens boire un petit verre à la maison ... non au Cloud 23
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMAZING DAY™ :: 
AGGLOMÉRATION DE MANCHESTER
 :: Manchester :: Cloud 23
-
Sauter vers: